Les mesures de protection

Les masques

Doctrine sur l’utilisation des masques : L’utilisation des masques protège des gouttelettes respiratoires. Il vient en complément des gestes barrières.

  • Le masque chirurgical devrait être réservé :
  • Aux professionnels de santé pour tous les soins qui ne génèrent pas d’aérosols
  • Aux personnels et services en appui du système de santé (transporteurs, agent d’entretien…)
  • Aux personnels des établissements sociaux et médico-sociaux
  • Aux malades covid-19 et à leurs contacts
  • Le masque filtrant de type FFP2 est réservé aux professionnels de santé effectuant des gestes invasifs ou des manipulations au niveau des voies respiratoires, en présence d’un patient avéré covid-19, d’un patient suspect ou d’une personne contact avec un patient covid-19
  • Le masque Grand public est recommandé pour tous. En cas d’impossibilité d’accéder à des masques normés, il est possible d’avoir recours à des masques de fabrication artisanale. Ces derniers n’ont cependant par les mêmes performances de filtration.

En savoir plus sur les recommandations d’utilisation des masques faciaux  dans le contexte d’un processus progressif de déconfinement.

  • Recommandations pour les personnes vulnérables

Lorsque la vulnérabilité des personnes est très importante et selon l’appréciation du médecin, le port du masque chirurgical peut être conseillé. Liste des personnes considérées à risque de présenter un covid-19 grave :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Les personnes avec antécédents cardio-vasculaires
  • Les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications
  • Les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale
  • Les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée
  • Les malades atteints d’un cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)
  • Les personnes présentant une obésité (IMC>30)
  • Les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise
  • Les malades atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins
  • Les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant subi une splénectomie
  • Les femmes enceintes au troisième trimestre de grossesse

Pour les personnes à très haut risque de développer une forme grave d’infection, et tout particulièrement de covid-19, il appartient aux médecins d’assurer la prescription des masques chirurgicaux, avec discernement, en tenant compte du fait que, pour les autres vulnérabilités médicales, et en dehors des cas particuliers à l’appréciation des médecins, la protection doit être assurée par un masque grand public.

Le port d’un masque grand public est recommandé pour les personnes fréquentant des structures sociales et médico-sociales d’hébergement collectif. Les personnes en campement, en bidonville ou à la rue devraient pouvoir accéder à des masques «grand public».

  • Fabriquer un masque grand public
  • La Chambre des Métiers et de l’Artisanat publie une liste de couturières qui fabriquent des masques Grand public. Ces artisans du secteur de la couture s’engagent à produire selon le modèle AFNOR 28 125 unités hebdomadaire.

Accéder à la liste

Accéder aux vidéos : https://www.adir.re/masques-barrieres-covid-19/vous-etes-un-particulier.html

Pour en savoir plus sur l’ADIR (Lien : https://www.adir.re/)

  • Comment porter son masque 
  • Se procurer un masque grand Public 

Certaines communes organisent des distributions de masques à ces concitoyens. Se renseigner auprès des mairies pour les conditions d’accès à ces masques. Organisation de la distribution dans les communes suivantes :